L'archipel des saints

"À la fois récit de voyage et traité de vie spirituelle, cette odyssée en Grèce orthodoxe transporte le lecteur à Athènes, Delphes et Thessalonique, puis d’île en île (Corfou, Mytilène, Samos, Patmos, Tinos, Egine, Santorin, Eubée) sur les traces des grandes figures spirituelles du christianisme hellène. Le voyage aboutit à l’île d’Andros, dans les Cyclades, où l’on découvre la figure provocatrice et fascinante d’un fol-en-Christ, qui éclaire en retour le destin tragique et sublime de la Grèce contemporaine.
 
Aucun ouvrage en langue française n’avait abordé la vie de ces « athlètes du cœur » sur le ton du conte initiatique. Histoire et spiritualité se côtoient dans ce récit d’aventure non dénué d’humour et de poésie, initiation à la Grèce orthodoxe et périple ensoleillé au pays d’Homère et de Seféris."

Allocution de Son Eminence le Métropolite de France, Monseigneur Emmanuel, prononcée à l'ambassade de Grèce le 30 septembre 2014 à propos de L'archipel des saints :

 

"Pour aimer, encore faut-il connaître. De nombreux intellectuels, universitaires, hommes et femmes de lettres, je ne mentionnerai ici que feu Jacqueline de Romilly, artistes et tant d’autres, ont servi de passeur entre nos deux cultures. Aussi, suis-je convaincu qu’Alain Durel fait partie de ces personnes qui, avec talent, courage et engagement, participent du rayonnement de l’hellénisme au travers d’une expression particulière, celle de l’Eglise orthodoxe. Vous me connaissez tous suffisamment bien pour savoir que lorsque je parle d’hellénisme je ne dis pas uniquement une identité nationale, mais j’envisage cette grande civilisation qui a façonné le monde de la pensée, avant de se voir elle-même métamorphosée par la puissance de la révélation chrétienne.

Oui, Alain Durel est un passeur. J’oserais parler dans son cas de vocation. Une telle vocation, donc, n’est rendue possible que par l’inextricable besoin de voyager. Car pour devenir un passeur, il faut avoir été et être encore aujourd’hui un pèlerin. Ces pérégrinations vous ont mené à la rencontre de lieux extraordinaires et de personnes non moins hors du commun. Votre œuvre, s’il me revenait de la définir, certainement avec maladresse, est un chemin sur lequel vous nous conduisez de la presqu’île du mont Athos aux archipels grecs. Le chapelet de territoires, devient un chapelet d’histoires saintes que vous reprenez de la grande tradition spirituelle orientale, d’une Histoire Lausiaque ou d’un récit d’un Pèlerin russe. Ce qui compte dans ce chemin, ce n’est pas le but, mais les jalons, qui viennent comme autant d’apophtegmes, forger des rencontres dans lesquelles le divin et l’humain se révèlent, la création se découvre et la lumière fuse".

 

Lire la suite :

http://www.mfa.gr/france/fr/the-embassy/news/introduction-de-son-em-mgr-emmanuel-metropolite-de-france-sur-la-parution-du-livre-larchipel-des-saints-de-alain-durel.html