L'île au commencement du monde

Témoignage chrétien, juillet 2016.

La Crète, terre de spiritualité

Sur RCF avec Stéphanie Gallet et Murielle Szac (pour écouter l'émission cliquer sur le lien ci-dessous) :

https://rcf.fr/culture/patrimoine/la-crete-terre-de-spiritualite
La Crète,
 terre de spiritualité

© pixabay

Située entre Orient et Occident, concentré de culture antique et chrétienne, la Crète est aussi une terre de mythes. Stéphanie Gallet reçoit des amoureux de l'île.

 
 

La Crète, terre de spiritualité, concentré de culture antique et chrétienne, trait d'union entre Orient et Occident. C'est là qu'aurait dû se tenir du 19 au 26 juin 2016, un "saint et grand concile" panorthodoxe. Préparé depuis plus de 50 ans, il devait être l'événement le plus important de l'histoire de l'orthodoxie depuis le schisme de 1054. Le patriarcat russe a annoncé sa volonté de le reporter, appuyant par là les demandes des Églises serbe, bulgare, géorgienne et antiochienne.

Mais la Crète en a vu d'autres: souvent envahie, occupée, elle est "une terre de résistance et de liberté", pour Alain Durel. Ce passionné de culture grecque voit l'île comme "la racine-même de notre civilisation", lui qui y a vécu un véritable parcours initiatique dans un monastère situé entre ciel et mer. L'écrivain éprouve un attachement particulier à cette "île au commencement du monde", d'après le titre de son ouvrage.

Evangélisée dès les premiers temps du christianisme, la Crète est une terre qui "charrie des mythes", selon Murielle Szac. Cette éditrice les raconte dans sa collection d'ouvrages pour enfants "La mythologie grecque en cent épisodes". La Crète c'est donc aussi l'histoire de Thésée, du minotaure et du labyrinthe. Histoire qui dit la grande douleur du minotaure "enfermé parce que monstrueux". Par définition le mythe est intemporel, fait pour être interprété à tout âge et à toute époque. Alain Durel a d'ailleurs entendu des moines crétois parler de "figure christique" pour évoquer Thésée. "Il correspond à une vision byzantine du Christ comme d'un héros qui vient terrasser le dragon et briser les verrous de l'enfer."

 

Sur FRANCE CULTURE avec Alexis Chryssostalis (pour écouter l'émission cliquer sur le lien ci-dessous) :

Entretien avec Alain Durel, écrivain-voyageur, sur l'île de Crète, haut-lieu de spiritualité orthodoxe.

http://www.franceculture.fr/emissions/orthodoxie/l-ile-au-commencement-du-monde

 Voyage-pélerinage dans les hauts-lieux de l'orthodoxie crétoise : Arkadi, symbole de liberté, chanté par Victor Hugo – La Panaghia Kéra, une petite église aux trésors iconographiques –  Le monastère de Notre-Dame-des-Anges, dit "Governetto", lieu historique et exemple d'un réel renouveau pastoral – Eloge de la piété populaire

Sur FRANCE INTER avec José-Manuel Lamarque

Alors que l'Europe voit ses fondations trembler, pourquoi ne pas se replonger dans ses racines, là où tout a commencé ? Direction, la Crète avec Alain Durel, écrivain voyageur, qui a écrit sur ce berceau de la civilisation européenne.

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1291409

 

 

Parution le 10 mars 2016, Médiaspaul éditeur.

Description

Parti en Crète pour faire le point à un moment charnière de son existence, l’écrivain Alain Durel se trouve confronté à l’ahurissante beauté d’une île qui incarne l’idéal grec de liberté. C’est dans un monastère situé entre ciel et mer qu’il fera la rencontre d’un « ange blessé » qui, puisant dans sa vulnérabilité même la force de son message d’espérance, lui donnera le courage d’affronter son destin et de sortir du labyrinthe des passions pour dire enfin « oui » à l’amour.

Sous la forme d’un récit de voyage picaresque, L’île au commencement du monde se révèle comme un chemin initiatique tout au long duquel résonne la question « Comment aimer ? » Le voyageur découvrira peu à peu que le chemin passe par l’intériorité : « Connais-toi toi-même ». En unissant cette parole de l’oracle de Delphes au mythe du Minotaure, on pourrait dire : « Connais-toi toi-même et tu sortiras du labyrinthe de ton existence douloureuse »…

Après La presqu’île interdite où Alain Durel avait entraîné ses lecteurs sur la trace des grands spirituels du mont Athos, et L’Archipel des saints où il les avait fait naviguer d’île en île sur les flots bleus de la mer Égée, l’auteur raconte, avec une grande intensité spirituelle, le pèlerinage intérieur qui le mènera à la joie indicible d’une demande en mariage.